Coût total ou coûts cachés : qu’est-ce que le TCO ?

TCO : Total Cost of Ownership (en français CTA : Coût Total d’Acquisition). Qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce qui se cache derrière ce sigle ? Savoir se projeter dans l’avenir afin de déterminer le budget total d’un projet est important avant de signer un contrat avec un prestataire de service, en particulier en ce qui concerne votre environnement informatique.

C’est ce que je vous propose de voir dans cet article.

Mais tout d’abord, qu’est-ce le TCO ?

Un achat comprend en réalité plusieurs coûts qui mis bout à bout donne le TCO. On peut citer le prix d’achat, le coût de maintenance, le coût d’utilisation, le coût induit…

Ce sont tous les à côté de notre achat qui nous permettent de le faire fonctionner, durer dans le temps, l’entretenir. Il est toujours intéressant de calculer ce coût total afin de savoir réellement la somme que l’on va dépenser et comparer équitablement plusieurs alternatives.

Pour mieux comprendre ces coûts cachés comme on peut les appeler également, je vous propose un exemple parlant avant de faire un parallèle avec le domaine informatique.

Exemple de TCO : combien coûte réellement l’achat d’une voiture ?

Quels sont les frais qui rentrent en ligne de compte pour l’achat d’une voiture ? Comment les publicités pour les ventes de voitures nous induisent-elles en erreur ?

Vous avez remarqué, presque plus une seule publicité de voiture n’annonce le prix d’achat. Aujourd’hui, on nous parle de leasing, d’un loyer par mois, et les véritables conditions sont écrites dans les petites lignes.

Les éléments à étudier pour obtenir le coût total de possession de la voiture sont :

  • L’assurance (coût fixe).
  • L’entretien.
  • Les révisions obligatoires comme le contrôle technique.
  • La consommation de carburant / électricité selon l’utilisation du véhicule.
  • Le coût du crédit.
  • La vente du véhicule en fin d’utilisation, qui vient se déduire du coût total.

Ce sont tous ces éléments qu’il faut envisager afin de comparer équitablement plusieurs offres (comme par exemple un leasing « tout compris » par rapport à une occasion)

Le parallèle avec le monde de l’informatique

Comme dans l’exemple de l’automobile, un projet informatique a plusieurs facettes, et il convient de toutes les prendre en considération pour savoir ce que l’on va vraiment payer.

Il est toujours important de calculer le TCO avant de signer un contrat de prestation de service afin de savoir sur la durée du contrat, si cela correspond au budget que l’on s’est fixé.

Prenons deux exemples pour mieux comprendre ce qui peut vous être proposé comme prestation.

Description du projet : la création de votre site Internet avec son hébergement, sa mise à jour régulière, la gestion de son fonctionnement. Le contrat est pour un engagement de 5 ans, renouvelable tacitement chaque année à partir de la sixième année.

Premier cas

Dans le premier cas de contrat que l’on peut trouver, la prestation est proposée ainsi :

Création et prise en charge totale de votre site Internet pour un coût de 50 euros par mois. Démarrage gratuit.

Cette offre tout compris sans aucun coût au démarrage semble intéressante, elle permet de ne pas engager de gros frais.

Calculons : 50 euros par mois x 12 mois x 5 ans = 3000 euros sur la durée de vie du site.

Si l’on prolonge ce service pour une durée de 1 an, soit 600 euros supplémentaires, le TCO monte à 3600 euros pour ce site internet.

Second cas

Dans le deuxième cas de contrat que l’on peut vous proposer, la prestation est présentée ainsi pour le même travail et la même durée :

Création et prise en charge complète de votre site Internet pour 2000 euros à payer le jour de la signature du contrat (possibilité d’échelonner sur 3 mois) et 50 euros par an pour la maintenance.

Cette offre peut effrayer par son coût important au démarrage.

Calculons : 2000 euros à l’entrée + 50 euros x 5 ans de maintenance = 2250 euros, à comparer aux 3000 euros de l’offre précédente.

Si l’on prolonge le service d’un an, 2300 euros au total, à comparer aux 3600 euros de l’offre précédente..

Que faut-il en déduire ?

Il est humain de regarder surtout les coûts immédiats, et d’avoir tendance à négliger les « petites » sommes. Mais c’est en appliquant une démarche rigoureuse que l’on peut véritablement comparer des offres sur la durée.

Courbes comparatives du prix des deux scénarios
Comparaison des deux scénarios

On voit ici, en traçant les courbes, que le premier scénario devient plus cher au bout de trois ans. Si l’on compte faire durer le projet au delà, le second scénario est le plus intéressant. Mais si l’on pense changer tous les deux ans, il vaut mieux prendre la première offre.

Pour conclure

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise offre, de bon ou mauvais modèle. Il y a le choix que vous allez devoir faire. Et pour cela, sortez la calculette pour éviter les surprises. Pensez à la durée de votre projet et faites le calcul afin de savoir qu’elle est l’offre la plus avantageuse pour vous, celle où vous trouver le point d’équilibre.

N’hésitez pas à me contacter pour discuter de vos projets informatiques et pour prendre rendez-vous c’est ici.

Pour prolonger la lecture : l’article Wikipedia.

Photo par Tima Miroshnichenko sur Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.